Maj 20-02-2018


Année 2009
parcours cyclotourisme et faire du velo dans les Hautes-Pyrenees Larzabal
 
Comme tous les dimanches, c’est la passion et le plaisir qui réunit les cyclos de la JAB; du sport, de la convivialité. Mais qui aurait imaginé que l’inconscience humaine viendrait nous enlever brutalement Christian.
Ce dimanche 8 mars, il est parti rouler avec son groupe, partager un moment agréable, mais l’histoire s’est soudainement arrêtée aux portes du Gers : la JAB a perdu son secrétaire Christian LARZABAL, notre ami.
Il en a avalé des milliers de kilomètres avec ses belles qualités athlétiques, mais jamais exploitées au maximum à cause de sa modestie et de sa discrétion, qualités qui lui valurent un titre de champion de France de l’Équipement.
Au sein du groupe Christian c’était le sage, l’aide aux autres, à ceux qui étaient en difficulté, le régulateur, celui qui savait faire lever le pied pour que la sortie du dimanche matin soit un plaisir pour tous. La sécurité sur la route, sans être une obsession, était sa préoccupation et il savait se faire entendre, car respecté de tout le monde.
Apprécié dans son travail, dans son quartier, pour ses qualités humaines, son relationnel et sa discrétion, il était le secrétaire de la section cyclotourisme de la JAB. Tâche qu’il savait assumer avec rigueur et efficacité tout en restant d’un calme à toute épreuve avec un esprit constructif débouchant toujours sur les bonnes décisions, souvent accompagnées de traits d’humour.
Au vu de la très nombreuse assistance venue l’accompagner vendredi à la cathédrale, dans un recueillement absolu, il ne fait aucun doute que l’homme, au cours de sa vie, de sa carrière professionnelle, de ses implications dans la vie associative, avait su se faire apprécier unanimement sans jamais s’enorgueillir.
Christian, tu ne laisses que des amis et surtout une famille qui a démontré dans cette terrible épreuve, une dignité dont tes enfants sont le symbole.
Tu es parti pour une sortie vélo sans retour, la tristesse et le vide créé par ton absence sont cruellement ressentis par tous tes copains de la JAB qui pensent aussi très fort à tes compagnons de route de ce funeste jour, meurtris au cours de ce drame.